Football : la VAR est-elle efficace ? (Datafoot Ep. 2)

Football : la VAR est-elle efficace ? (Datafoot Ep. 2)
ArticlesBlog


18 novembre 2009. L’Irlande mène 1-0 face à la France, en
prolongations. La pression est au plus haut car la France doit égaliser si elle veut se qualifier à la Coupe du monde. Les Français mènent l’action Thierry Henry remet la balle
à William Gallas et là… Sauf que… vous connaissez sans doute l’histoire,
ce but n’aurait pas dû être validé… puisque Thierry Henry a touché le ballon
de la main, juste devant les cages. Une faute que l’arbitre n’a pas vue. Pour certains, la qualification de la France
est donc injuste. Et pour que ce genre d’injustices ne se
reproduise plus, ils proposent… L’arbitrage vidéo. On l’appelle aussi VAR,
pour Video Assistant Referee. Il part du principe qu’un arbitre devrait
avoir la possibilité, pour prendre de meilleures décisions, de voir ce que nous tous voyons
lorsque nous regardons un match à la télé. Depuis 2016, le VAR s’est progressivement
imposé dans plusieurs ligues de football. En Italie, en Allemagne,
au Portugal ou même en Australie. Et il sera utilisé pour la première fois
en Coupe du monde en Russie à l’été 2018. Le VAR est régi par des règles très strictes. Par exemple, il ne peut être utilisé que
dans quatre situations bien particulières : 1 – pour vérifier la validité d’un carton
rouge 2 – pour accorder un penalty 3 – vérifier un but 4 – ou vérifier l’identité d’un joueur
sanctionné. L’arbitre est en contact permanent avec
une équipe de trois personnes qui lui fournissent ces informations. Et la communication se fait
dans les deux sens. L’arbitre principal peut demander
une clarification aux arbitres vidéo. Et les arbitres vidéo peuvent informer spontanément l’arbitre principal si une action leur semble litigieuse. Alors la première question qu’on a envie
de poser c’est Et pour y répondre, il n’y a rien de tel
que les statistiques. Pour l’instant, il n’y a qu’une seule ligue
qui a fait ces statistiques, c’est le championnat italien
de Serie A, en 2017. L’association italienne d’arbitrage a
compilé les données de 218 matchs où l’arbitrage vidéo a été utilisé. Et voici ce qu’elle a trouvé : Sur 218 matchs l’arbitrage vidéo a été utilisé 1 078
fois – soit cinq fois par match en moyenne. Et dans 5 % des cas, le VAR a permis à l’arbitre
de rectifier une erreur. On pourrait se dire que ce n’est pas beaucoup. Mais ça fait tout de même 49 erreurs d’arbitrage
évitées lors de situations décisives. L’arbitrage vidéo a eu une autre conséquence
qui n’était pas vraiment prévue. Les joueurs, qui se savaient filmés, ont eu
tendance à être plus prudents dans leurs actions. Résultat : le nombre de fautes a diminué
de 8 %, les cartons jaunes de 19 % et les simulations
et cartons rouges de 23 %. Une preuve que l’arbitrage vidéo amène
bien un jeu plus propre et plus rigoureux. Bon, il faut tout de même noter que l’arbitrage
vidéo n’a pas permis d’éliminer toutes les erreurs. Car sur les 1 078 utilisations de la vidéo en série A,
onze ont conduit à une décision erronée. Malgré ces quelques erreurs, on pourrait
se dire que l’arbitrage vidéo, c’est objectivement bien. Mais, en fait, beaucoup de gens
ne sont pas d’accord. Et cela pour deux raisons principales. La première, c’est que le VAR nuirait à l’intensité
des émotions que l’on ressent devant un match. Par exemple, lors du match
France-Espagne en mars 2017… où le but français a d’abord été sifflé… … avant d’être finalement refusé. « Ce qui s’est passé sur le moment c’est que tout le stade célèbre, les commentateurs célèbrent le but, les téléspectateurs pensent
que le but est validé et tout à coup on se rappelle que
l’arbitrage vidéo est en œuvre dans ce match là. Donc là, il y a une grosse redescente émotionnelle
qu’on a vraiment ressentie. Et là, on s’est rendus compte de l’impact
sur les émotions ressenties. La spontanéité et la force de l’émotion du but
étaient annihilées par l’arbitrage vidéo. Cette émotion devient conditionnelle.
Elle est en différé. Et le spectateur, les joueurs, les commentateurs, les téléspectateurs doivent attendre un verdict définitif pour valider le but,
ce qui revient à stériliser cette émotion qui est pourtant cruciale
dans le football. La seconde raison, c’est que l’arbitrage
vidéo enlèverait au football l’une de ses caractéristiques
les plus appréciées : la fluidité. Contrairement au rugby ou au baseball, par
exemple, où le jeu est très haché… … au football, le chrono ne s’arrête
pas et les interruptions sont relativement rares. Or, l’arbitrage vidéo augmente beaucoup
le nombre de ces interruptions. On va inévitablement
rajouter des interruptions. On a vu en série A italienne qu’il y avait
à peu près cinq appels au VAR par match, ce qui veut dire cinq
interruptions supplémentaires. Et toutes sont préjudiciables. Ça va inévitablement nuire
à la qualité et la beauté du spectacle. Bref, l’arbitrage vidéo rend le football
plus juste, mais pour beaucoup de passionnés, il gâche le spectacle. Donc fondamentalement, le débat
autour du VAR oppose ceux qui privilégient la qualité du spectacle
à la justice sportive. Pour le spectateur, le football, c’est un
théâtre. Les joueurs ont un rôle à jouer. Celui du méchant, celui du gentil, de la
victime, du pleurnichard, etc. Pour les joueurs, ça fait partie, finalement, d’une stratégie pour gagner. Et il est très rare que des joueurs, finalement, reconnaissent leur faute. Pourquoi ? Parce que
ça fait partie du jeu. Imaginons T. Henry lors du fameux match
de 2009, disant à l’arbitre “j’ai touché le ballon de la main, le but de mon
coéquipier Gallas n’est pas valable.” Il aurait été unanimement haï
par une foule de supporters. Pourquoi ? Parce que
ça fait partie de cette culture. Qui est une culture de la mauvaise foi,
du parti pris, des couleurs. Tout est permis dans les règles du jeu
tant qu’on n’est pas sanctionné. Reste qu’il existe une solution qui réconcilierait
peut-être les deux camps. Mettre sur le terrain des arbitres supplémentaires
qui resteraient à demeure dans la surface de réparation. Cela permettrait de réduire le nombre d’erreurs
d’arbitrage mais sans nuire à la qualité du spectacle.

100 thoughts on “Football : la VAR est-elle efficace ? (Datafoot Ep. 2)

  1. Je ne suis pas d'accord sur les raisons "anti-VAR": la première raison comme quoi ça annihile les sentiments est fausse : au contraire, voir l'arbitre interrompre une action au milieu de terrain pour revenir sur un action antérieure et accorder un penalty (cf France-Australie) rajoute beaucoup d'émotions ! De plus une frappe lointaine, un but sur corner, une passe en profondeur avec un joueur bien positionné au départ de la passe, etc etc etc sont des actions qui ne font même pas appel au moindre doute sur la validité du but donc pas de raisons de craindre une annulation de but ! Et enfin, une annulation de but procure un sentiment de joie intérieure pour l'équipe qui l'a encaissé.

    La 2ème raison concernant le hachage des matchs est là aussi fausse : en effet il est montré que les joueurs faisaient plus attention grâce à la vidéo (moins de fautes, cartons, simulations, cf début même de cette vidéo) donc indirectement c'est l'effet contraire qui se fait : la VAR contribue à un jeu plus fluide ! et c'est pas comme si la VAR était demandée toutes les 5 minutes ! De plus, la vidéo est souvent demandée dans des interruptions de jeu (quand un joueur se tord de douleur par exemple), donc entre avoir 35s ou 50s de pause, ça ne change pas grand chose, le jeu étant dans tous les cas coupé.

    Et ça ce ne sont que les explications contre les "anti-VAR", je ne parle même pas des bénéfices que la vidéo peut engendrer..

    Enfin pour terminer, non ça ne corrigera pas toutes les erreurs commises et certains aspects resteront mal gérés. Mais l'important est de contribuer à la forte diminution des erreurs et injustices commises dans le foot. De plus tous les outils seront maintenant donnés à l'arbitre pour prendre SA décision. C'est LUI qui décide et qui interprète les erreurs et c'est bien ça qui compte, que l'on soit d'accord ou pas avec lui.

  2. Mais on est d'accord que la plupart des buts restent validables à l'oeil nu et donc n'ont pas leurs émotions gâchées par l'arbitrage vidéo qui, lui, à toutes les qualités énumérées ici. Et autrement il peut apporter d'autant plus d'émotions car le temps de pression pour savoir si un but est accordé ou pas je dirai que c'est différent au niveau des émotions que sans le VAR mais ce n'est pas moins prenant et reste plus juste. Pour ce qui est de la mauvaise foi qui peut manquer à certain ça reste présent, mais vraiment si des règles interdisent des fautes c'est bien que ça fait pas parti du jeu. Donc essayer de les faire quand même et de ne pas se faire voir c'est de l'anti-jeu ce qui me semble être réprimandé à peu près universellement.

  3. Au Hockey, la vidéo est essentielle, tout le monde se fou de l’émotion et veux savoir si une décision est juste ou pas. Il me semble que c’est toujours mieux de savoir si on a vraiment gagné. Je ne comprend pas du tout cette histoire d’émotion stupide. Je comprend par contre que c’est vrai qu’en France, même la non-neutralité est admise lors des élections.

  4. C'est du sport, pas un spectacle.
    Il y a des regles, si on ne peut pas les respecter parce que les pauvres petits bonhommes sont tristes, c'est bien la preuve que c'est un sport corrompu.

  5. L'arbitrage vidéo provoque une perte de temps insupportable, chiante et inutile car elle est utilisée à tout bout de champ. Je suis pour un compromis a son usage exclusif quand un penalty ou un but est en jeu mais il faut que l'arbitrage soit plus rapide, directement sur les écrans du terrain parce que perdre 5 min à chaque fois c'est juste casse pied et ça donne le temps de récupérer. En plus, même si beaucoup ne seront pas d'accord, savoir commettre des fautes "discrètes", "intelligentes", ça participait à une profondeur du jeu. Ce n'est pas un tribunal, c'est un match, faut que ce soit réactif, pas mou et chiant. Bientôt ils vont nous foutre des incrustations de pub pendant ces moments chiants de délibération. En l'état actuel je préfererai qu'ils arrêtent ça et qu'ils trouve une formule moins casse pieds.

  6. vous avez fait une erreur l'irlande menait 1-0 mais la france égalise dans le temps reglementaire du coup pas de prolongation

  7. Les arbitres de surfaces en solution partielle ? 😂😂😂😂 La bonne blague ! Y'a pas plus inutile qu'eux, il faut la vidéo et puis c'est tout !

  8. Donc en gros, l'arbitrage vidéo permettrait de réduire l'intensité de la mauvaise foi dans le foot. Juste… Qui peut seulement être contre ça ? L'arbitrage vidéo pourrait supprimer une partie de ce qui rend ce sport si insupportable, à savoir le fait qu'il parle à nos plus vils instincts. Qui peut ne pas être d'accord avec ça ? Et bien sûr, il pourrait permettre de cesser de récompenser les veules et les malhonnêtes, et d'augmenter le niveau de Respect ambiant dans ce sport. En gros, on a TOUT à y gagner !
    Ce sport est un reflet de notre société, en l'améliorant, on améliorera notre société. Pourquoi certains s'y opposent-ils ? Qu'ont-ils à y gagner ?

  9. J'ai jamais entendu dire de quelqu'un que l'arbitrage video nuirait au foot, au contraire ca permet déjà de trier les joueurs déchets qui joues sur les fautes et que EUX gache le rythme !!!!!

  10. Et au rugby un essaie peut aussi être une énorme émotion et être annulé .. n’importe quoi..

  11. Tous ceux qui aiment le foot et le respect des règles sont pour l'arbitrage vidéo. Sinon c'est qu'ils aiment la tricherie. 😐

  12. CA NOUS REBASSINE AVEC IRLANDE-FRANCE, sauf que si l'arbitrage video avait existé pour ce match, alors la France aurait eu un peno et Shay Given, le gardien (et il n'y avait pas de gardien dans les remplacants irlandais) aurait eu un rouge pour son crochetage volontaire pour empecher Anelka qui l'avait passé de tirer dans les buts vides.

  13. Les arbitres de surfaces ne servent à rien ya qu'à voir le nombre d'erreurs en ldc cette année.
    Ceux qui sont contre l'arbitraire vidéo n'ont pas vu le match Allemagne- Corée du Sud où la Var récompense David contre Goliath .
    De plus l'annulation ou l'acceptation d'un but sur un mauvais jugement arbitrale (du point de vue du supporter qui subit la décision) ça coupe pas l'émotion peut être, non ça énerve comme pas possible.
    Bref pour être contre la Var faut être négationniste 😂

  14. 5:59 Ce mec est un énorme trou du cul qui ne connaît et ne comprend rien au sport !!!!! Toutes les personnes qui n'ont pas l'esprit Coubertin devraient être expulsées de France !!!!

  15. 3:54 Ce que dit ce type est totalement stupide : un but inscrit qui se retrouve refusé, on avait déjà ça avant la vidéo, mais en plus, une fois annulé, c'est l'équipe qui avait encaissé le but qui n'est plus dans la déception et qui explose de joie que ce but contre eux soit refusé 😮 😮 Les choses sont réciproques !!!

  16. Je suis à 100% pour l'arbitrage vidéo mais il n'est pas encore utilisé à son plein potentiel, à noter que certains ralentis dénaturent la phase regardée et ne prend pas en compte l'intégralité de l'action, simple exemple : un joueurs pris en plein élan pour jouer le ballon, le joue mais n'est pas en mesure de s’arrêter pour une raison ou une autre (reprise en plein vol, vitesse de déplacement excessive qui empêche le joueur de s’arrêter avant de rentrer en contact avec son adversaire et d'autres..) Les ralentis focalisent la décision des divers arbitres sur le moment de l'impacte et floue tout ce qui s'est passé avant et après le contact. C'est humain nôtre esprit est parfois facilement influencé et le fait que l'arbitre soit obligé de se dépêcher de faire un choix pour limiter les pertes de temps n'aide en rien. C'est là que devrait intervenir la vraie vidéo 3D qui commence à se démocratiser, je ne parle pas des caméras 3D que l'on utilise au cinéma en qualité Imax Qui coûtent extrêmement chère mais si les smartphone sont maintenant de réaliser des vraies vidéos 3D, les caméra pro devraient pouvoir le faire sans soucis à la fois en 1080p et en 960 images par seconds voir plus. Sans oublier de penser à éventuellement attribuer une personne pour chacune des caméras qui suivraient l'action en instantané avec la possibilité de revoir les actions au ralenti dès le moment ou l'arbitre principal siffle là faute afin de gagner un maximum de temps. Comme on dit souvent 2 têtes valent mieux qu'une! Alors imaginé les possibilités d'avoir du football propre et avec moins de hachures.

  17. 5:47 Thierry Henry aurait-il vraiment été "unanimement haï" s'il avait avoué sa main ou, au contraire, aurait-il été honoré (a posteriori bien sûr, pas immédiatement) pour son fair-play et son intégrité ? Si la France aurait été déçu par son élimination, Henry n'aurait-il pas été considéré par la suite comme un héros par son panache (on a perdu, mais l'honneur est sauf)? N'oublions pas qu'il a dû assumer aux yeux du monde entier son mensonge, vu par des millions de gens (vidéo sous tous les angles)… sauf l'arbitre sur le moment. Mais il y avait trop d'enjeux (coupe du monde, sponsors, etc.) pour le reconnaître… ce qu'il a fait après à demi-mot (n'ignorant pas, effectivement, que le ballon soit arrivé sur sa main… ce n'est pas lui, c'est le ballon en clair)… mais "après", il n'y avait pas de conséquence, puisque le match était fini et la victoire acquise.

  18. L'émotion contre la VAR … du n'importe quoi !
    Une émotion négative du fait de l’annulation d'un but est une émotion quand même, sans compter qu'en plus tes émotions négatives sont des émotions positives pour les supporters adverses.
    Et sinon dire ce n'est plus du théâtre on ne peut plus tricher, j'ai un conseil simple lorsque vous voulez voir du théâtre faîtes comme moi : Allez au théâtre !
    Sinon les amateurs de foot préfèrent voir du foot et non un concours de qui fera le plus de tonneaux en hurlant.

  19. Incorrect : Vérifier la validité d'un carton rouge. Le VAR peut être utilisé si aucun carton rouge n'est donné mais qu'il semble justifié d'en donner un

  20. Mettre des arbitres dans la surface de réparation ne nuirait pas à la qualité du spectable ? Il y aurait des collisions sans arrêt avec les joueurs, sans parler d'avoir 4 couleurs de maillot différentes dans la surface. La présence d'un arbitre sur le terrain est censée influencer le jeu au minimum !

  21. La VAR est la meilleur aide que les arbitre peuvent avoir le problème c'est pas la VAR c'est comment elle est utilisé par l'arbitre France Australie sur le pénalty de griezmann il le siffle 10' après imaginons l'Australie aurais marqué d'ici là il se serai passé quoi? puis le comportement des joueur maintenant qu'il save qu'il y a la VAR à chaque petite faute susceptible d'être sifflets il s'énerve et demande la vidéo pour tt est n'importe quoi et pour le peux qu'une desicion contre eux a ete prise avant avc la VAR alors la c'est fini il vont la reclamer tt les 2' c'est sa qui gâche tout c'est la manière dont l'arbitre l'utilise et dont les joueurs se comporte face à sa. sans tt sa la VAR serait carrément mieux regardé avc le rugby

  22. Il n'y a que les abrutis pour préférer le spectacle à la compétitivité, Puis l'AVAR diminue l'intensité du matche ? Et toutes les simulation de ces bouffons ça donne pas une impression d’arrêt de jeux permanent ? L'AVAR baise les fautes donc le nombres de simulation y est compris. Il manque une chose à l'AVAR, sanctionner les simulation par des jaunes minimum. La les matches seront plus fluide.

  23. Si ça peut permettre de sortir le foot de ce que l'intervenant de la fin appelle "culture de la mauvaise foi" … tant mieux !

  24. Arrêtons de nous gonfler avec france-irlande… l'Irlande avait éliminer la Géorgie sur un pénalty imaginaire le match d'avant donc balle au centre…

  25. Ouiiiiii !!!!
    À condition que les mecs devant les écrans ne soi pas incompétents et mette l'arbitre de champs dans l'embarras.

    L'histoire de l'émotion c'est de la connerie, parce que en tant que supporter de l'OM quand à la fin du championnat tu à le goût amère parce que les arbitres t'on pourri la saison et t'on voler un trophée bah le sentiment qui prédomine c'est le dégoût du foot-magouille… hein Jean-mi (Aulas) et Nasser

  26. "Si Henry avait avoué que le but n'est pas valable, il aurait été haï " Je ne suis absolument pas d'accord. Je pense qu'il aurait été respecté pour son fair-play, comme tous les joueurs ayant fait preuve de fair play dans l'histoire du foot (refus de penalty, aveu d'une faute inexistante, d'une main, …).

    D'ailleurs beaucoup de supporters français étaient dégoutés de s'être qualifiés comme ça, je pense pas qu'ils auraient détesté Henry pour avoir été honnête… J'irais même jusqu'à penser que l'Equipe de France en serait sortie grandie.

  27. Les deux arguments contre sont complètement bullshit :
    L'émotion… Sérieusement ? Un but a toujours depuis le début de l'histoire du foot été accordé ou refusé par l'arbitre. Y'a des foules de buts annulés dans l'histoire du sport, ça n'a aucun sens de dire qu'il y en aura plus ou moins avec l'arbitrage vidéo
    Pareil pour les intéruptions, les joueurs feront comme au foot américain et au basket, ils arrêteront de faire les clowns à se rouler par terre ou à mettre la main parce qu'ils se sauront surveillés et ça fera un sport plus fluide et pas moins…

  28. Absolument pas d'accord avzc cette vidéo, il ne faut pas réduire le débat sur la var à ceux qui préfèrent le spectacle contre ceux préférant la justice sportive

  29. Proner la culture de la mauvaise foi plutot que d'essayer de la combattre je trouve ca triste… personnellement ca m'énerve les joueurs qui simulent a répétition et qui passent leur temps a répéter que la touche est pour eux alors que c'est evident que c'est l'inverse… Si ils fermaient leurs bouches pour rester polis et que l'arbitre pouvait faire son travail tranquillement la ca serait beaucoup plus fluide(et cela passe par des sanctions beaucoup plus durs contres les protestations comme au handball par exemple ya jamais de probleme avec ça). De plus je trouve que l'arbitrage vidéo est indiscutable sur une coupe du monde d'accord ca peut occasionner quelques ralentissements mais on renvoit pas un pays chez lui parce qu'un seul homme n'a pas été capable de prendre la décision juste(c'est humain on peut pas tout voir).
    Et je trouve révoltant qu'un arbitre refuse de faire appel a l'arbitrage vidéo lors d'un litige important et condamne un pays sur une erreur(je pense notamment a Suisse Serbie, ou l'oubli d'un penalty fut fatal aux serbes et leur coute la qualification. D'ailleurs bizarrement c'est en faveur des suisses ou ya la FIFA…) Enfin bref un jeu plus juste et avec moins de fautes et contestations c'est ce vers quoi on devrait se diriger et pour cela rien de mieux que la VAR pour commencer.

  30. L'arbitrage vidéo a été une vraie réussite dans cette coupe du monde, seulement 4 cartons rouge, c'est du jamais vu !! en plus il a réparé quelques injustice où même aidé l'arbitre hier qui ne peut en aucun cas d'où il est placé voir la main de Perisic.

  31. Euh vous dites qu'à France-Espagne un but a été annulé pour hors jeu mais la verification du hors de jeu de figure pas dans les conditions d'utilisation de la VAR.

  32. Ya des arbitre ils voiyent floue et même avec l'arbitrage video ils prennent parfois les mauvaise décisions . Nous avons juste besoin d'arbitres honnête et pas favorisateur d'une équipe

  33. Donc on dit a des mecs qui passent des semaines à s’entraîne que globalement: bah enfaîte vous êtes des acteurs, et vous êtes un divertissement pour nous…. je trouve pas ce genre de réaction juste :/

  34. le foot est un spectacle, le spectateur demande à être impressionné , vivre des émotions, kiffé la life afin d'oublier un instant sa condition dans cette société. Il est donc normal de prendre en compte les émotions dans le oui ou le non, le foot est un business et vous êtes au cinéma. Canapé bière cacahuète.. Idiocracy nous voilà.

  35. On vois bien avec le mondial que ça à pas poser problème pour le spectacle. Quand aux match France-Espagne si un arbitre sans VAR aurait juger qu'il n'y avait pas but il se serait passer la même chose puis la même retomber d'euphorie le problème n'est donc pas la VAR.
    La VAR n'as pas vocation à lever une ambiguïté les gens discuterons si il n'y a pas faute ou main avec ou sans VAR mais là au moins si l'arbitre n'as pas vu il peule voir un point c'est tout. Qu'on ne vienne pas me dire que c'est mieux d'arrêter le jeu pour regarder un joueur simuler que de voir un arbitre regarder une vidéo. Les pseudo amoureux du foot "le foot doit rester à taille humaine" Bin il se réveille un peu tard et ça me fait doucement rire. Elle est où ta taille humaine dans un mondial, une L1, une league des champions etc… ???? C'est du sport pro un point c'est tout, même la pétanque utilise la vidéo à niveau pro. Quand on veut voir du sport on veut voir les meilleurs gagner et que le match soit jouer par 22 joueur pas par le mec qui tien le sifflet, si on veut du spectacle avant le résultat sportif on va voir du catch.

  36. La question ne se pose plus la VAR est là, et va gagner du terrain avec le temps dans 10 ans elle sera partout et tant mieux.. On verra un foot plus pro en évitant les Neymar and co

  37. Les arbitres de surfaces existent déjà et ne servent pas à grand chose.
    La coupe du monde 2018 viens de se finir (deux étoiles au passage !!) et on a vu que la VAR a beaucoup apporté, sans trop rajouter d'interruptions (environ 1 min d'arret de jeu en plus par mi temps) ni casser les émotions. C'est juste de nouvelles habitudes à prendre.

  38. Oula par contre les arbitres de surface ce n'est pas du tout une solution. On l'a bien vu avec ceux qu'on trouve actuellement dans les différents championnats européen. Ils ne servent à rien, les seules fois où j'ai pu les voir intervenir, c'était pour prendre la mauvaise décision (et j'en regarde des matchs !)
    Pour moi, ce n'est pas une alternative qui réconcilie les deux camps, mais plutôt une tentative des anti-vidéo pour empêcher l'arrivé de la VAR. Heureusement ça n'a pas du tout convaincu.
    À mon avis, ils faut juste laisser le temps à la VAR de se perfectionner pour être plus fluide, et je suis sûr qu'un jour la vidéo sera régulièrement utilisée dans un match sans même que le spectateur ne s'en rende compte.

  39. Je comprend toujours pas les footeux…au rugby, l'arbitrage vidéo existe depuis un bon moment et personne critique cette technologie comme au foot…grandissez bordel 😂

  40. Outre une reduction draconienne des injustices qui augmentera avec la technologie et la pratique, l'impressionante reduction des simulations, agressions, tirages de maillots ( insupportables !) tacles quand l'arbitre a le dos tourné et autre tricheries est evidente ! CQFD ! A quand le carton rouge systematique pour tout tireur de maillot ? Une fois fait, on verra des buts et les techniciens suplanteront enfin les bourrins !

  41. Je suis totalement opposé à cet argument de dire qu'au foot, la "culture de la mauvaise fois" fait partie intégrante de l'esprit du sport.
    Ce sont des dérives car aujourd'hui il n'y avait pas les moyens de lutter contre les simulations, certains but litigieux.
    Le mondial a prouvé que la VAR fonctionnait et qu'elle pouvait être source d'émotions aussi!(rien qu'a repenser au pénalty en finale)
    Ça ne résoudra pas tout, mais qu'on ne vienne pas m'expliquer qu'une injustice flagrante corrigée par la vidéo n'est pas dans l'esprit du jeu.
    Il n'y a rien de plus cruel que de se faire voler un match. La VAR est un outil dont dispose les arbitres, avec ou sans VAR il y aura toujours des bons et des mauvais arbitres.

  42. pour les interruption, vu que l'arbitrage vidéo ne peut intervenir que pour des cas ou de toute façon le match est interrompu (but, carton rouge, penalty et faute d'un jour) au final ça change juste la durée de linterruption. Bon après je n'aime pas le foot, donc vous pouvez l'enlever ou mettre le VAR, je ne me vexerai pas 😉

  43. L’émotion est tjrs la, la preuve lorsqu’un but est accordé après délibérations, le stade s’enflamme.
    La fluidité sera tjrs la, si la VAR s’améliore

  44. Par contre la dernière phrase de la vidéo… Ca fait des années qu'il y a des arbitres de surface je ne les ai presque jamais vu intervenir, et quand ils interviennent ils se trompent régulièrement ! Donc ça a déjà été expérimenté et c'est une fausse bonne idée.

  45. Les gens qui ralent sachez qu'au rugby les arbitres sont respectés, sont carrement mieux formé, les joueurs ne simulent pas, larbitrage vidéo est totalement apprecié, les regles cest les regles.

  46. sa gâte la qualité du spectacle, le football n'est pas le golfe ou on s'arrêtes chaque minute, l'erreur est humaine donc si l'arbitre fais des erreurs sa fais partir du jeux, quand tu joue au foot que tu t'arretes 5minute, ton rythme de jeux dexan très vite, tu n'a plus la même intensité. sa rend le spectacle nul, tous dabors c'est un spectacle le foot. contre la VAR

  47. Le foot ce n'est pas des stats, des chiffres cest de l'émotion et l'injustice en fait parti ! #NonALaVar

  48. Bah il suffit juste d’améliorer le processus de VAR pour qu’il soit plus rapide et donc casse moins le rythme

  49. Ca ne nuit absolument pas à la qualité du spectacle, tout fan de football aime le bon arbitrage… Vive le VAR et ce ne sont que les débuts !

  50. Soit tu dis l'assistance vidéo à l'arbitrage soit tu dis le VAR mais pas la VAR, vous faites tout un blabla sur un sujet que vous ne savez même pas orthographier.

  51. Il y a trop de penalty mtn. Chaque petite chose peut potentiellement être sifflé. Sinn la Var a des défaut mais reste une bonne aide

  52. Meme si la var est tres utile ,de nos jour beaucoup d’arbitre prennent quand meme les mauvaises decisions (par ex le but de sterling refuse en quart de finale retour de c1 hier contre tottenham)

  53. Honnêtement je suis contre la VAR. Ça interrompt beaucoup trop souvent et ce n’est pas au point il y’a toujours autant de débat sur les fautes

  54. Je dirais pas que la VAR nuit aux émotions, je vais prendre un exemple vécu, je suis allée voir un match de mon club, on a marqué tout le monde était heureux, chantait, criait puis y'a eu la demande de VAR, ok tout le monde était inquiet mais quand on a appris que le but était validé l'émotion était encore plus forte car y'a eu cette phase d'appréhension avant. Après ce n'est que mon humble avis.

  55. Pas beaucoup d interruption je trouve ça maladroit car avec les simulation on s arrête très souvent mais pas longtemps

  56. Je me demande combien de gens ici ont changé d'avis après 1 an 🙂
    Les problèmes ne sont pas du tout cités au final, on se rend juste compte que l'arbitrage est une question d'interprétation, et qu'une image au ralenti ce n'est pas la même chose qu'en vrai…si vous avez suivi le foot cette année vous avez vu le nombre de débats assez dingues autour de décisions VAR.
    Donc une interprétation qu'elle soit vue par un arbitre de champ ou 3 arbitres bien calés devant un ralenti reste une interprétation, du coup est ce que ça vaut bien le coup de se taper des arrêts de jeu de 5 min 4x/match… dans un sport qui POUR RAPPEL n'a pas d'arrêts de jeu effectifs.

    Bref la seule technologie que je trouve bien c'est la GLT car le choix est clair. But ou pas…

  57. Jérôme Latta, soi disant spécialiste, nous a sorti les arguments les plus débiles. Rendre le jeux plus juste est une erreur? Moins d'émotions? tu parles! il devrait voir la déception des supporters après avoir cru que leur équipe aie marqué un but… ça c'est de l''émotion

  58. Émotion… Pfff. Il n'y a que dans le foot qu'il y a des gens qui crient ou pleurent quand il y a un but.
    L'impact du foot dans notre vie est bien trop important !
    Au tennis, personne ne crie comme cela lors d'un match… (Pareil pour la majorité des autres sports).

  59. La VAR ça partait d'une bonne intetnion mais c'est utilisé n'importe comment. C'est dingue, ils mettent même pas chaque point de vue, ils mettent des pénalty pour un rien où un hors jeu au milimètres…

  60. En début de vidéo elle dit que c est les prolongations alors que ce n est même pas un match à élimination directe et donc c est les qualifications de la coupe du monde donc il y a pas de prolongation

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *